Game the wiki

Deuxième journée à Wikimania, et de loin la meilleure. Une conférence, c’est finalement comme un festival de musique: on y va pour les têtes d’affiche, mais on reste pour deux raisons périphériques:

  1. Faire des rencontres (réseauter ou, dans le cas d’espèce, cabaliser);
  2. Découvrir de nouvelles tonalités.
t-shirts
E pluribus wiki

Le point 1 est facile; il suffit de traîner dans les couloirs avant, pendant et après les conférences et de parler avec tout le monde et n’importe qui. On tombe parfois sur des “stars” du mouvement wikimédien et ça permet de mettre un visage sur des blogs: c’est ainsi que j’ai partagé pizza et bière avec Erik Zachte, le génial blogueur statisticien d’Infodisiac – un blog bien écrit et informatif que tout le monde devrait avoir dans ses signets.

La deuxième option, si on est fatigué ou asocial, est de s’asseoir dans un salle de conférence et, avec du bol, se faire exploser les neurones par un intervenant de génie qui changera votre façon de voir un truc que vous pensiez connaître pourtant bien. J’ai eu cette chance, et rien que pour ça, le voyage vaut d’ores et déjà le coup.

La première bonne surprise à ce niveau était l’intervention d’Erik Zachte, justement, qui reprenait quelques uns de ses récents billets et en rajoutait une couche, en parlant notamment de ce dont on ne parle pas: des 284 versions linguistiques de Wikipedia dont on se gargarise, 12 sont mortes (projets bloqués en édition), 53 sont des zombies (ouverts mais aucun édit), et 94 sont “en grande difficulté” (moins de 5 éditeurs actifs): Wikinews, tu ne pourras plus te cacher très longtemps encore.

Mais ça c’était un personnage connu qui mettait des chiffres sur un secret de polichinelle. La grosse découverte de la journée, et vu le retour du public dans la salle ce n’était pas que mon impression personnelle, c’était l’intervention de Raph Koster, un concepteur de jeux dont la présentation, justement, s’intitulait Wikipedia as a gameIl se sera agit d’un point de vue hors-wiki (au sens que l’auteur n’est pas du Mouvement) d’une rare clairvoyance sur l’univers wikimédien, avec ses dynamiques internes de création de contenu et de stratification / fossilisation des rôles. Et, en prime, des propositions toutes aussi iconoclastes pour renouveler la population wikipédienne: parmi les plus osées on trouvera la suppression régulière de pans entiers de l’encyclopédie (!) pour encourager la mise à jour et la réécriture, ou bien être plus tolérant vis-à-vis du vandalisme: comme il le dit, c’est au final assez facile à corriger et, surtout, ça encourage les gens à mettre les mains dans le cambouis.

La clef du succès, nous dit-il, n’est pas le nombre d’éditions que font les nouveaux mais les interactions qu’ils ont et la capacité d’appropriation du projet qu’on peut leur offrir. Les anciens, à contrario, ont une date de péremption qui fait qu’au bout d’un certain temps ils ne sont plus là que pour empêcher lesdits nouveaux de faire ce qu’eux ont eu la liberté de faire (d’où la multiplication des règles et pages méta incompréhensibles).

Ce compte-rendu en trois lignes ne rend pas justice, j’en suis conscient et désolé: la présentation sera j’espère bientôt en ligne sur son site, voire sur Commons.

La journée se conclut sur une présentation assez terne de la nouvelle Cheffe (Lila Tretikov), qui nous aura appris que l’avenir c’est les petits enfants pauvres qui utilisent leur mobile. Ou, quand, comment, pourquoi ce n’est pas un poncif – on l’ignore: mais comme on me l’a justement fait remarquer, la précédente Cheffe (Sue Gardner) savait mieux parler mais ne savait pas agir. On peut se dire (ou espérer) à ce stade qu’on a vu un prémice du contraire.

 

Advertisements

2 thoughts on “Game the wiki

  1. […] à Genève (24/05) Annonce de Festicabales V (été 2014) Wikimania à Londres : Jour 0, Jour 1, Game the wiki et un bonus en video Cases postales Visite des Sœurs de la Perpétuelle indulgence du Couvent des […]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s