Radio stars

tl;dr: vous avez la possibilité de parler à la TSF de thèmes qui (a priori) vous intéressent, puisqu’il s’agit des articles que vous avez écrits.

Wikimedia CH est en contact avec le producteur de l’émission Histoire vivante (sur RTS – La Première): celui-ci, pour la rentrée 2015, voudrait innover un peu en incluant des Wikipédiens francophones qui parleraient d’articles en lien avec le sujet de la semaine (en gros, le format est un documentaire TV complété par cinq émissions radio et un article de presse). Nous cherchons des volontaires pour enregistrer une petite séquence radio sur leur(s) contribution(s). Il n’y a bien sûr pas besoin d’être Suisse ou de venir en Suisse pour cela.

Le format

  • Une séquence dans laquelle un contributeur se présente et présente sa contribution (2/3‘) (Autoportrait commençant par une formule rituelle du type : « Bonjour Histoire Vivante je m’appelle bidule…je suis… aujourd’hui je vais vous parler de…);
  • La contribution en elle-même, sous forme d’un texte dont la lecture globale ne devrait pas excéder 5’. Ce texte peut être lu par le contributeur / ou par un comédien de notre choix Le texte peut contenir des références archivistiques (coupure de presse/ extrait de discours ou de textes historiques).
Ca pourrait être vous.

Les thèmes

Les titres sont ceux du documentaire qui sera diffusé:

  • Le traître à la patrie (angle radio : Qu’est ce qu’un traître? Y’a-t-il des bons et des mauvais traîtres ? Le pouvoir contient-il en son essence même la présence de la trahison ? Le mythe de Judas?)
  • La fin de l’Empire ottoman (avec Henri Laurens)
  • Marignan (angle radio : une semaine consacrée aux Humanités digitales)
  • Inondations : une menace planétaire (angle radio : la notion de crime écologique Ecocide)
  • Exodes (angle radio : thématique réfugiés)
  • The settlers (angle radio : histoire du (des) conflits juridiques /droit religieux contre droit séculier + les droites israéliennes)
  • Censored voices (angle radio : la Guerre des 6 jours)
  • Atterrisage forcé (angle radio : du débarquement à la reddition. Une année de reconquête)
  • Enquête sur le cholestérol, le coupable idéal (Angle Radio : histoire de l’alimentation et des céréales)
  • Jour de prière à Bamako (angle radio: pas d’angle trouvé pour l’instant)
  • Among friends/Unter Freunden (angle radio : le lobbysme à Bruxelles)
  • Les disparus: la machine de guerre syrienne / la guerre invisible (angle radio : les guerres Low Cost)
  • Barack Obama – Inside his presidency (angle radio: thématique sur l’illusion en peinture. Histoire du trompe l’œil)
  • Dr Mukwege (angle radio: semaine consacrée au personnage au travers des entretiens réalisées auprès de deux réalisateurs de documentaire et d’une journaliste belge)
  • Histoire du cinéma : les 100 ans de la projection des Frères Lumières
  • Histoire du disque
  • Histoire de la construction des Etats
  • Le bouleversement des relations internationales et des alliances
  • Histoire des monnaies
  • Etat des lieux : le documentaire

C’est assez vaste, donc tout le monde devrait pouvoir y trouver à boire et à manger. Tout est négociable (sauf le salaire: c’est gratuit, mais vous oeuvrerez pour la Freikultur!).

Ça m’intéresse!

Bien sûr que ça vous intéresse! Ou vous connaissez un contributeur qui pourrait être intéressé? Contactez nous!

Advertisements

« Je suis Charlie » à Genève

En ce début d’année marquant en événement majeur, nous nous devions d’apporter notre petite pierre à l’édifice. Hélas, mercredi, lors du rassemblement spontané suite à l’attentat contre Charlie Hebdo, nous n’avions pas notre matériel et l’obscurité de la soirée n’aidait pas aux prises de vue « à l’arrache ». Rien d’immortalisable pour la FreiKultur, donc.

Ce dimanche, il était grand temps de rattraper cela. Un petit passage près du Consulat de France

Geneva-French consulate 20150111-2
Consulat de France
Puis devant le regroupement qui se trouvait Place (de) Neuve.

Geneva-Place de Neuve 20150111-1
Place (de) Neuve

Geneva-Place de Neuve 20150111-2
Place (de) Neuve
Et voilà quelques images (et d’autres également non linkées ici) qui vont enrichir la médiathèque Commons déjà très fournie à ce sujet.

Salauds de nouveaux

Or doncques, j’étais ce jeudi au Eidgenössisches Departement für Verteidigung, Bevölkerungsschutz und Sport, plus communément connu sous nos latitudes francophones comme Département de la Défense (+ protection civile et sport, soit au final DDPS), pour discuter, pourquoi pas, de quelque possible synergie.

Je suis venu en avion.
Et on sait bien là de quoi je parle.

Manque de bol, nos partenaires du jour étaient bien plus intéressés à savoir comment on édite Wikipédia, parce que même s’ils ont un très joli site, tout en sobriété, il faut bien admettre (et ils l’ont admis) que quand on cherche des informations sur l’Armée suisse, on va sur Wikipédia.

La discussion (ou plutôt la présentation, réalisée en allemand par notre excellente community liaison Muriel) s’est plutôt bien passée, jusqu’au moment où Muriel, en voulant montrer le sérieux du système, a présenté un gadget qu’à ma connaissance on ne trouve que sur :de, à savoir la validation d’édition.

Il y en a en fait une version light sur :fr (et probablement ailleurs), dont l’utilité (et l’utilisation?) me paraît marginale. Mais sur :de, sachez le, tout le monde n’est pas égal: si vous êtes une IP ou un compte utilisateur avec moins de 150 éditions, les modifications que vous faites n’apparaitront pas avant d’avoir été validées par un compte plus confirmé. Tant que ce n’est pas validé, la modification n’apparaît pas dans le texte du lecteur lambda.

Dans les faits ça donne ça.
Dans les faits ça donne ça.

Tout cela est bel et bon, comme n’importe quel plan, jusqu’à environ cinq minutes après la confrontation avec la réalité. Dans notre cas, ça n’a même duré que 15 secondes: l’un des intervenants nous signalait alors qu’une modification opérée par ses soins il y a un mois n’avait pas été validée. Elle n’avait de fait, pas été révoquée non plus: en fait, personne ne l’avait vue.

Inutile de dire qu’il n’était pas super content que sa bonne volonté soit traitée a priori  comme un vandalisme, et qu’il n’avait du coup pas re-contribué depuis.

Ca m’a rappelé, de fait, un article que j’avais vu passer la semaine précédente et qui s’intitulait (modestement) “The Rise and Decline of an Open Collaboration Community: How Wikipedia’s reaction to sudden popularity is causing its decline” (Grandeur et décadence d’une communauté collaborative ouverte: comment la réaction de Wikipédia à sa soudaine popularité cause son déclin). Pour résumer brièvement, il semblerait que l’usage immodéré d’outils de lutte contre le vandalisme (comme LiveRC par exemple) conduise à un rejet croissant de nouveaux contributeurs, qui dès lors n’ont plus envie de continuer (et on les comprend).

En y réfléchissant un peu c’est très logique: avec des robots comme Salebot on sait que les vandalismes de type pipi-caca sont efficacement révoqués. Ne reste, dès lors, pour celui qui veut faire du chiffre*, qu’à patrouiller et débusquer le Mal lorsque celui-ci se dérobe aux antennes de nos drones – avec les dérives que l’on constate assez régulièrement: révocation d’éditions trop simplistes (“ne connait pas les codes / format / usages / liens internes”), tentatives de s’ériger en comité rédactionnel (“ne respecte pas les critères encyclopédiques”), et ton généralement désagréable, voire hautain (un point spécifiquement relevé dans le papier sus-cité).

Ce n’est pas ça, on en conviendra, qui va nous aider à ramener du sang frais.

* et la reconnaissance, sur WP comme ailleurs, passe autant sinon plus par le nombre d’éditions que par leur qualité: comment expliquer sinon l’existence d’une boite utilisateur “compteur d’éditions“. On en a même fait une maladie – c’est dire.

Public Service Announcement

J’en parlais avec enthousiasme lors de la dernière Wikimania, et la vidéo de Raph Koster sur la dynamique wikipédienne et son lien avec le monde du jeu vidéo est désormais disponible:

(bon visiblement livestream n’est pas intégrable sur WordPress, donc le lien est >ICI<)

Les slides d’accompagnement sont disponibles ici et l’ensemble sur le site de raphkoster.com (où la vidéo est intégrée, ce qui est mieux).

L’idée n’est pas entièrement nouvelle puisqu’il existe une page méta qui reprend les mêmes idées et date de fin 2008. Le sujet m’est toutefois revenu à l’esprit récemment lors d’une discussion sur ces admins qui bloquent les néophytes – ces ignares vandalistiques- ayant eu le malheur de s’essayer… au bac à sable*. C’est le sujet du jour sur Vikidia, mais ça fait des années qu’on le voit sur Wikipédia: selon Raph, ce n’est pas vraiment la faute individuelle de ces gens en mal de reconnaissance qui se bombardent d’un titre de patrouilleur et décident dès lors de patrouiller avec zèle, diligence et une paire d’oeillères, mais bel et bien du Système™.

C’est en tout cas ce qu’il faut en retirer de cette excellentissime intervention que, pour ceux qui n’ont pas le temps / l’envie / l’humilité ou le niveau d’anglais nécessaire au visionnage, on peut (mal) résumer en une image tirée de la présentation:

Ceci n'est pas une pipe mais un cercle vicieux.
Ceci n’est pas une pipe mais un cercle vicieux.

Ce que nous dit Raph, donc, c’est qu’arriver au statut d’ancien qui maîtrise les règles et le jargon est une réussite sociale en soit – et que du coup on n’a pas trop envie de voir ce sommet se surcharger de basse populace newbie, quand bien même on a soi-même passé sa période la plus prolifique en terme de rédaction de contenu. D’où l’accumulation de règles incongrues et obscures qui font qu’au final on limite les nouvelles entrées – soit en usant les débutants (ébauches effacées parce que trop à l’état… d’ébauche, soit en les jugeant unilatéralement comme non-encyclopédiques ou trop wikinews-esques) soit en les bannissant fissa au premier dérapage (alors que la marge trollesque pour quelqu’un disposant d’un pseudo établi depuis 2-3 ans est infiniment plus large).

Bref, il parle de cela et de plein d’autres choses, et c’est honnêtement une présentation qui en vaut le coup.
* Aurais-je voulu l’inventer que je n’aurais jamais pensé à un truc aussi idiot. Et pourtant j’ai du potentiel.

Visite des Sœurs de la Perpétuelle indulgence du Couvent des Grues

Quittons provisoirement le sport (enfin, c’est relatif) pour aller à la rencontre de Sœur Bénédicta et Sœur Fatima, venues tout spécialement dans le quartier brûlant des Pâquis depuis leur couvent de Charmey pour inciter au dépistage de la syphilis, dans un van discrètement installé à cet effet.

À ce stade, on aura compris que la discrétion se limitait aux membres de la société laïque – pour les Sœurs, c’est un peu raté.

Mouvement originaire de San Francisco à la fin des années 70, les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence ont ouvert des couvents dans une quinzaine de pays du monde où elles promeuvent “la joie multiverselle et l’expiation de la honte et de la culpabilité stigmatisante”. Et bien effectivement, point de honte ni de culpabilité ce soir-là, puisque Sœur Fatima s’est très volontiers prêtée à l’exercice, au point que la photographe a prestement quitté les lieux au moment des réponses – à voix haute et appliquée – au petit questionnaire.

Toi aussi, tu peux connaître ton statut sérologique en dix minutes après une micro piqûre au bout du doigt.

Aux dernières informations, la soirée se serait terminée dans un lieu de perdition absolue mais, notre photographe ayant opté pour un repli stratégique vers un environnement plus familier, nous ne serons probablement jamais en mesure de confirmer ou d’infirmer cette hypothèse.

Quand il nous manque une case (postale)

« Die FreiKultur is a harsh mistress » dit souvent, à raison, un de mes comparses. Et c’est vrai qu’elle nécessite souvent de se rendre loin (et/ou fréquemment) parfois sous le vent mauvais ou la neige pour voir des ponés, des bagnoles, des tracteurs ou du rugby. Mais on oublie souvent que des éléments du quotidien ne sont pas sur Commons. En fait, ils font tellement partie de ce qu’on voit habituellement qu’on n’imagine pas qu’il serait intéressant de les prendre en photo.

Et donc (oui car je ne raconte pas cela uniquement pour tailler une bavette), il se trouve que je lisais l’Oracle, page parfois sympathique, parfois très pointue, parfois WhatTheFuckesque, cela dépend des questions. Fin septembre, on pouvait lire une demande au sujet de boîtes postales francophones :

« Bonjour,

Je suis à la recherche de clichés montrant des boîtes postales (cf. w:fr:boîte postale) de pays francophones (France, Wallonie, Bruxelles, Québec, etc)…

Rien trouvé dans commons:Category:Post office boxes

Ai-je bien cherché partout dans les commons ?

Faut-il faire appel aux wikiphotographes ?

Alphabeta (discuter) 30 septembre 2014 à 16:23 (CEST) »

Commons avait bien une image de « case postale » (hop Suisse) bâloise mais ce n’est pas vraiment un canton francophone (ne chipotons pas sur les plus romands des Alémaniques). Cela dit, la Poste suisse étant un service fédéral, je doute que cela soit bien différent ailleurs en ce qui concerne l’apparence (pour une fois que ça ne dépend pas des cantons).

Cases postales bâloises - cliché original et primesautier
Cases postales bâloises – cliché original et primesautier
Or, il se trouve que je connais un endroit pas trop loin où il y a des cases postales. Je propose donc d’y aller pour faire quelques photos même si je doute que ce soit super sexy (autant qu’une salle d’archives). En fait, c’est aussi pour illustrer le wiktionnaire d’un terme rare.

Un samedi matin, j’arrive près du lieu en question et commence par photographier le panneau qui illustre le terme helvète de « case » postale. Puis, je m’approche de la salle à proprement parler mais une femme me devance et entre pour récupérer son courrier. Ne voulant pas passer pour un mec louche (vous en connaissez beaucoup des gens qui prennent des photos de boîtes postales ?), j’attends qu’elle parte puis fais quelques clichés, pas très convaincu par l’Ajout Encyclopédique à la Culture Libre.

Je demande confirmation de la pertinence de mes clichés à Alphabeta puis les téléverse sur Commons.
Cases postales Geneva1    Cases postales Geneva2  Cases postales Geneva3

Et voilà des pages du Wiktionnaire et de Wikipédia enrichies. Pour une fois que la FreiKultur ne nous envoie pas loin peler de froid pour augmenter notre backlog, ça change un peu !

Festicabales V: le 23 août 2014

Vous avez aimé Genève, Fribourg, Neuchâtel et Prangins. Vous êtes Wikipédien(ne) et, éventuellement, triathlète. Vous pensez que n’importe qui devrait pouvoir piloter un drone tueur.

Festicabales est pour vous!

Le 23 août prochain la cabale romande organise sa désormais traditionnelle sauterie -et vous y convie!

Cela se tiendra à Lausanne, en Suisse romande forcément, les 23 et 24 août 2014.

Le programme prévu:

Samedi 23:

  • Visite de la ville guidée (et privée) de la Cathédrale de Lausanne et ses combles;
  • Visite guidée (et privée) de la vieille ville. Il y aurait moyen, me dit-on, d’arranger le parcours pour passer plus particulièrement vers des endroits dont les articles sont non- (ou mal) illustrés: je vous encourage donc à potasser la catégorie:Lausanne et faire votre choix. Option B (plus simple, mieux): l’outil de Myst, qui permet de repérer les articles géolocalisés mais en attente d’illustration).
  • On y sera sûrement avant, surtout pour ceux qui veulent se baigner, mais partir de 18h00 rendez-vous sur la pelouse de Vidy pour le barbecue du jour.

Dimanche 24:

L'eau sera chaude. Promis.
L’eau sera chaude. Promis.

A huit (8) heures, c’est le départ du triathlon de Lausanne version relais. Il nous faut encore un nageur ou, mieux, une nageuse (relais mixte), et idéalement avoir plusieurs équipes pourrait être sympa. Faites vous connaître ici-même ou, mieux aussi, sur la page d’inscription wikipédienne.

Si vous êtes trop feignants pour participer, il y aura quand même moyen de vous racheter en venant nous soutenir: le départ se fait au bord du lac, où l’on se retrouvera pour les dernières activités du week-end:

  • Un nouveau barbecue/pic-nic
  • Un atelier photo de sport pour ceux qui voudraient améliorer leur technique. Je n’y connais rien, je suis content avec mon iPhone, mais apparemment on peut faire mieux.
  • Et puis la guest star, ce sera bien sûr le drone de Wikimedia CH, qu’on nous dit pas mal pour faire de jolies prises de vue d’ensemble.
Représentation quasi-réelle. Missiles en option, voir conditions en magasin.

Tout ça plus le reste (à commencer par les détails pratiques et inscriptions):

Wikipédia:Rencontres/Suisse_romande