Hommage genevois aux victimes des attentats parisiens du 13 novembre 2015

Parfois, il m’arrive de râler ou juste ironiser quand je vais photographier des chantiers alors que je n’y connais rien. Mais faut bien reconnaître que c’est moins triste que les hommages aux morts.

Suite aux attaques de vendredi soir, il y eut (comme en janvier) des manifestations de sympathie pour les victimes et leurs proches. C’est ainsi que samedi en fin d’après-midi, j’ai pu me rendre au consulat de France où j’ai pris quelques clichés. On m’avait dit que ce n’était pas forcément une bonne idée d’y aller, j’ai promis de faire attention (et qu’on pouvait se foutre de moi en cas de FLW et ouais, mettre des bougies sur ma page de discussion ne me dérangerait pas vraiment, je sais, je suis trop gentil). Ca ferait toujours des photos libres, pour immortaliser l’instant.
Sur place à l’heure pile, il y avait peu de monde dans le petit coin (dans l’autre rue, sous le monument aux Français de Genève et volontaires suisses morts pour la France en 1914-1918, il restait bon nombre des couronnes du 11 novembre, je n’en ai pas mis à dessein dans ce billet). Quelques journalistes, des gens émus. Puis une Marseillaise assez timide et je suis parti.

Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 en France au Consulat de France de Genève-08
Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 en France au Consulat de France de Genève.
Je suis repassé par là peu avant minuit : une demi-douzaine de personnes maintenait les bougies allumées. Puis autant de fêtards un peu (ou pas) éméchés.

Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 en France au Consulat de France de Genève-29
Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 en France au Consulat de France de Genève.
Le dimanche, un hommage spontané ( ?) était fait place Neuve. Et au consulat voisin, les bouquets étaient toujours plus nombreux.

Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 en France fait Place de Neuve à Genève-02
Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 en France – Place Neuve.

Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 en France au Consulat de France de Genève-38
Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 en France au Consulat de France de Genève.
Le soir venu, je me suis déplacé pour immortaliser le jet d’eau tricolore (une sacrée gageure avec mon appareil photo, et son propriétaire qui n’y connait rien en réglages nocturnes). Si je pouvais ne pas refaire cela dans dix mois, franchement, j’apprécierais. Comme quoi, les chantiers, des fois, ça a du bon

 

Jet d'eau hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 en France-1
Jet d’eau de Genève tricolore en hommage aux victimes
Les catégories Commons qui vont bien, choisissez ensuite le lieu qui vous intéresse. Contrairement à janvier, j’ai fait beaucoup de photos similaires, ça vous donne plus de choix.

CEVA – Portes ouvertes 2015

Si vous êtes des lecteurs assidus de ce blog, vous devez vous rappeler qu’en 2013, notre reporter s’était rendu à une journée portes ouvertes du CEVA en 2013. A l’époque, j’écrivais ceci

« Le CEVA (pour Cornavin – Eaux- vives – Annemasse) est une future liaison ferroviaire entre Annemasse et le canton de Genève. Bien entendu, il y a plus d’informations sur le site officiel ou bien sur Wikipédia. Grosso modo, cela fait 150 ans qu’on en parle et c’est prévu pour 2017.  »

Et, toujours pour se faire bien accepter, il faut aussi faire de la communication et c’est dans cette optique, je suppose (je ne siège pas au conseil d’administration), que le week-end passé (26 et 27 septembre) étaient organisées des journées portes ouvertes à cinq endroits des travaux en cours.

Etant résident, j’ai même eu droit à une visite privée.. ouais comme en boîte de nuit (ou presque). Je pouvais choisir le chantier de mon choix et m’y rendre (avec la patente !!!) dès 9 heures (ouverture du chantier de 10h à 17h). Für die FreiKultur, je me lève tôt et vais faire mon footing par là. La Securitas qui fait videuse de bon matin me demande mon papier (que je sors de mon sac) puis je vais arpenter le lieu dit Val d’Arve. Le chantier est toujours super impressionnant avec ce tunnel super long. Comme mes connaissances en génie civil ont plutôt stagné en deux ans, je n’y connais toujours rien et prends des photos au pif

Portes ouvertes des 26 et 27 septembre 2015 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Val d'Arve.
Le futur pont en construction
Portes ouvertes des 26 et 27 septembre 2015 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Val d'Arve.
Le tunnel

Portes ouvertes des 26 et 27 septembre 2015 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Val d'Arve.
Le fond du tunnel
L’après-midi, le dynamic duo est reconstitué (malgré le froid et le décalage horaire grommelle le moins commode du duo) et nous allons voir le chantier de la gare des Eaux-Vives. C’est assez impressionnant de voir une aussi grande future gare, mais c’est un peu vide tout de même.

Portes ouvertes des 26 et 27 septembre 2015 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Gare des Eaux-Vives.
Oh une gare vide !

Pas de photo du site de Champel-Hôpital car le chantier n’est pas ouvert au public pour le moment.

L’organisation était toujours parfaite (il existait des bus pour relier tous les sites), le temps était beau.. et j’ai pris des photos en me disant que cela servirait peut-être un jour à quelqu’un de voir l’évolution des travaux.

Portes ouvertes des 26 et 27 septembre 2015 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Val d'Arve.
On peut toujours pêcher, promener son chien ou se balader au bord de la rivière

Les catégories Commons qui vont bien, choisissez ensuite le lieu qui vous intéresse.

Festicabales VI : Genferei

C’est officiel, ce sera le 15 août! Si vous n’avez qu’un jour à dédier à la #Freikultur IRL, ce sera celui-ci: comme chaque année, la Cabale romande organise donc sa rencontre oecuménique (oui toi aussi, ami Wikinewsien, tu peux venir), et comme chaque année on change de canton pour, cette fois, vous accueillir dans la capitale à Genève, dans le canton de… Genève.

CC-by-SA Madgeographer. Une personne de goût.

Le Programme Comme d’habitude, les premiers arrivants sont attendus dès le vendredi 14 au soir. On s’occupera de vous, mais le gros des activités, comme d’habitude, se tiendra donc le samedi 15, avec au choix:

– Visite de la Rome protestante (Musée de la Réforme et vieille ville);

ou

– Visites (guidées également) de l’ONU et du Musée de la Croix-Rouge (en espérant que voir des gens qui meurent ne tue pas trop l’ambiance).

Les deux options étant un peu distantes, on vous laisse très démocratiquement choisir celle qui vous attire le plus sur la page de discussion qui va bien. La journée se concluera bien évidemment en allant lancer des cailloux au siège de l’OMC par un picnic à la Perle du Lac, voire aux Bains des Pâquis si le temps et les humeurs se prêtent à la baignade. Après ça film et dodo.

Le dimanche est d’expérience plus calme, mais on essaiera de faire sortir le drone s’il est là. Sinon re-trempette dans le lac de Genève, et balade en ville.

Et Dieu sait qu'on l'aime, celui-là.
Et Dieu sait qu’on l’aime, celui-là.

Le transport, l’hébergement

Ami Wikipédien, sache-le, Genève c’est la zone pour se garer. Le plus simple est de se parquer un peu en dehors du centre (places blanches, pas bleues) et de faire le reste du trajet en bus/tram. La ville est sinon desservie par un très efficace aéroport international (Easyjet inside) et une gare de train (pour les fans de Tintin) connectée à la France (TGV direct depuis Paris, mais sinon aussi Lyon, bien sûr).

Concernant l’hébergement, ouvrez bien vos yeux et oreilles car c’est important: Wikimédia Suisse subventionne généreusement les lits à la City Hostel Geneva, sise rue Ferrier, en plein coeur de la ville et 500m de la Gare. On aura des dortoirs de 3 et 4 lits*, voire quelques chambres doubles pour les couples, et vous aurez environ 75% de discount. Pour en profiter, il suffit d’écrire avant le 10 juin à l’excellente Community manager de WMCH, j’ai nommé Gabrielle (gabrielle.marie /à/ wikimedia.ch), et de lui indiquer la (les) date(s) de votre séjour.

Bref, la Suisse, ce n’est pas que la montagne, soyez prévenus:

*: un embourgeoisement certain par rapport aux 35 personnes entassées sur des matelas dans un salon l’an dernier.

Fête de l’Espoir 2014

Fin mai avait lieu la seizième édition de la Fête de l’Espoir. Oh tiens, aucun article sur Wikipédia au moment où j’écris ces lignes. Au fait, on écrit « Fête de l’espoir » ou « Fête de l’Espoir » ? Ca y est, Wikipédia en général, et la typographie en particulier ont contaminé mon esprit. Mais ce n’est pas le sujet…

Je m’y suis rendu pour faire quelques photos d’ambiance, lors d’un après-midi très ensoleillé. Comme il n’y avait rien sur Commons, j’ai pris quelques clichés, on ne sait jamais, ça pourra servir un jour. Et on ne pourra pas dire qu’il pleuvait « comme d’habitude pour la Fête de l’Espoir » (ou « espoir » ? rho zut)

 

Aperçu de la Fête de l'Espoir 2014 à Genève

 

Ah oui tiens, et on croise aussi des artistes venus jouer au foot !

Bouge de là ! (air connu)
Bouge de là ! (air connu)

 

Comme de coutume, la catégorie Commons qui va bien !

CEVA – Portes ouvertes 2013

Le CEVA (pour Cornavin – Eaux- vives – Annemasse) est une future liaison ferroviaire entre Annemasse et le canton de Genève. Bien entendu, il y a plus d’informations sur le site officiel ou bien sur Wikipédia. Grosso modo, cela fait 150 ans qu’on en parle et c’est prévu pour 2017. Un chantier d’une telle ampleur a aussi son lot de polémiques que ce soit sur les arbres coupés pour permettre d’exécuter les travaux, sur la horde de racaille frontaliers qui va arriver encore plus facilement dans le canton ou sur la perturbation de réception des chaînes de télévision (véridique, je l’ai entendu dans une boutique lors d’une coupure de courant du terminal de carte de crédit. Cela devait être la version moderne des satellites qui détraquent la météo). Plus prosaïquement, si la liaison ferroviaire est améliorée entre Genève et Annemasse, cela ne sera pas du luxe (mais on pourra sans doute moins râler sur les bouchons, tant pis on trouvera autre chose, tout en disant que les Français sont des râleurs, bien entendu).

Pour se faire bien accepter, il faut aussi faire de la communication et c’est dans cette optique, je suppose (je ne siège pas au conseil d’administration), que ce week end (14 et 15 septembre) étaient organisées des journées portes ouvertes à quatre endroits stratégiques des travaux en cours.

Entre nous, je n’ai pas de passion pour les trains ou les travaux publics (ni pingouins, pierres à cupules, ours, bornes frontières ou chevaux d’ailleurs). Mais je me dis qu’un chantier c’est éphémère… enfin éphémère mais il y en a tout le temps et partout. Je disais donc que c’est éphémère et qu’en plus cela peut intéresser des gens de documenter ce qui s’est fait (un peu comme pour les déplacements de gare), maintenant ou dans quelques décennies. Après tout, on est bien content d’exhumer des archives, des plans de construction de vieux bâtiments. En plus, ce n’était pas si loin de chez moi et il faisait presque beau. Donc j’ai mis mon appareil photo dans le sac à dos, ai enfilé mes chaussures de course et ai donc opéré un combo «  course à pied et FreiKultur » pour trois (seulement) des quatre sites avant le petit déjeuner.

Généralement, c’était bien organisé, il y a des tentes bien visibles de bénévoles accueillant les visiteurs (avec plein de sécurité à côté) à coup de dépliants et de croissants. Sur le site, on trouve également des plans et des techniciens qui expliquent ce qui se fait là. Je suis un peu perplexe sur les couleurs blanc sur fond noir des ballons, bus, dépliants. Cela cohabite avec une signalisation vert sur fond blanc qui est moins funèbre.

Au Val d’Arve, on peut traverser la rivière (l’Arve donc) et voir les travaux. Cela m’a paru assez limité. Puis j’ai réalisé qu’on peut faire demi-tour et parcourir la galerie creusée, environ une centaine de mètres sous terre, ce qui donne une meilleure idée de ce qui se construit.

Portes ouvertes des 14 et 15 septembre 2013 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Val d'Arve. Portes ouvertes des 14 et 15 septembre 2013 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Val d'Arve.

 

A Champel-Hôpital, il s’agit juste de voir le trou dans le sol. OK c’est impressionnant car c’est un grand trou avec des engins de chantier dedans et autour mais je doute que juste avec mes photos, cela soit super utile.

Portes ouvertes des 14 et 15 septembre 2013 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Champel-Hôpital

 

 

A la gare des Eaux-Vives, outre un bus de liaison (tout noir, donc), on peut faire un tour de la gare (plus de trois cents mètres). C’est un peu un mélange des deux précédents sites : ampleur des travaux mais en extérieur.

Portes ouvertes des 14 et 15 septembre 2013 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Gare des Eaux-Vives Portes ouvertes des 14 et 15 septembre 2013 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Gare des Eaux-Vives

 

Rentré chez moi, j’ai d’abord observé ce qu’il y a sur Commons à ce sujet. Rien. Ah ce projet collaboratif où faut tout faire soi-même (c’est tellement vrai)… Cela dit, au moins je fais comme je veux, quelque part c’est plus simple. J’ai d’abord créer la catégorie CEVA (inexistante jusqu’alors), y ai mis des photos de l’an dernier et du déplacement de la gare, ai catégorisé cette catégorie quitte à créer/étendre une nouvelle classification sur les transports publics par canton suisse ou département français. La quasi routine en somme.

Puis j’ai regardé mes photos et ai viré les pires, il en reste 71. Étant aussi calé en travaux publics qu’en héraldique, je ne sais pas vraiment ce que j’ai photographié (les plans ne devaient pas être libres alors je me suis abstenu). Quand j’étais sur place, j’ai appliqué un conseil entendu au sujet des plantes dans un jardin botanique « Photographie ce que tu trouves joli, on verra bien après ». J’admets que cela s’applique assez peu à un chantier car un engin de construction, c’est moins joli qu’une fleur (enfin pour moi, mais toutes les perversions sont dans la nature) et puis dans un (bon) jardin botanique, on trouve un petit panneau qui annonce ce qui est là. Alors que sur un chantier, ce n’est pas trop le cas (j’imagine que les ouvriers savent de quoi il s’agit et un chantier n’est pas, en principe, un lieu de visite). J’ai photographié au petit bonheur de manière à bien couvrir le site et à ne pas rater l’immanquable. On trouve des engins, des câbles, des fils de fer (?). J’ai aussi fait des plans plus larges du quartier ou des photos d’ambiance où on voit les visiteurs et les personnes encadrant la manifestation.

Ensuite s’est posée la question de la géolocalisation et j’ai fait simple : une seule par site. Eût un temps où si je bougeais de dix mètres, je changeais la géolocalisation, mais là franchement je n’ai pas eu envie de m’échiner pour si peu. Je vous passe les détails et erreurs qui font que j’ai dépassé les 200 modifications hier sur Commons.

 

Portes ouvertes des 14 et 15 septembre 2013 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Val d'Arve Portes ouvertes des 14 et 15 septembre 2013 sur les lieux des travaux du CEVA au lieu-dit Gare des Eaux-Vives

Les catégories Commons qui vont bien, choisissez ensuite le lieu qui vous intéresse.

 

Journée portes ouvertes au Comité International de la Croix-Rouge

Pendant que certains vont manger des burgers hors de prix avec des gens de la haute, arborant des polos dont la valeur avoisine avec le prix de la demi Francfort-frites de chez Maxim’s, d’autres contributeurs se rendent au Comité International de la Croix-Rouge (CICR) pour une journée portes ouvertes à l’occasion du 150ème anniversaire de sa création. Car y a pas que le sport à cheval dans la vie !

Au programme de la journée, beaucoup d’ateliers, visites, activités pour les enfants (et, vers la fin de l’après-midi, Highway to Hell joué par un groupe de musique, détail caustique), le tout entouré par la moitié (d’après mes sources) du personnel arborant un tabard avec une croix rouge.

J’œuvre für die FreiKultur et c’est ma joie mais je ne suis pas aussi doué que mes comparses en photographie. Étant limité au niveau de mon équipement et de ma technique, je me suis surtout contenté de photos d’ambiance en extérieur. Par exemple cette vue du Carlton.

Journée portes ouvertes au Comité international de la Croix-Rouge à l'occasion du 150e anniversaire de sa création.

Mais aussi des boîtes en carton !!

Journée portes ouvertes au Comité international de la Croix-Rouge à l'occasion du 150e anniversaire de sa création.

Je me suis également rendu dans les bâtiments pour voir la partie Archives, fort intéressante mais fort peu photogénique donc je vous fais grâce des armoires d’archivage mal éclairées et mal photographiées, dites-vous que c’est Half Life mais sans les aliens (on avait dû les cacher). Je reconnais que la lettre de création de la Croix-rouge japonaise datant de 1887 (si ma mémoire est bonne) et écrite en français parfait et calligraphié par un Japonais (d’ailleurs il écrivait « Tokio »), c’est assez sidérant. Il reste une autre lettre mais en japonais, si de bonnes âmes veulent la traduire, les archivistes du CICR seront ravis. Bluffants aussi, mais peu photogéniques également, les rapports de visites de camp de prisonniers de guerre entre 1945 et 1948 (pour ceux que j’ai aperçus).

De passage au Carlton, je pus observer les portraits des différents présidents de l’institution (jusqu’en 1914, il n’y avait que dix personnes qui travaillaient au CICR, cela a « un peu » explosé avec la première guerre mondiale). Pas possible de prendre des photos de la « red room », désolé. En compensation, un livre important ouvert à la signature l’an dernier d’une personnalité importante.

Journée portes ouvertes au Comité international de la Croix-Rouge à l'occasion du 150e anniversaire de sa création.

Je vous épargne des photos de la Team Contrejour parce que j’ai pitié pour vos yeux qui saignent déjà. J’ai bien conscience de n’avoir photographié qu’une infime partie de ce qu’il y avait sur place mais étant donné que la dernière journée portes ouvertes, c’était, d’après mes informateurs, en 1994, ce n’est pas un mal d’avoir quelques souvenirs libres.

On murmure cependant que l’an prochain, il y aura aussi des événements liés à la commémoration du début de la première guerre mondiale. Peut-être l’occasion d’y repasser avec un peu plus de personnes et de matériel ?

Journée portes ouvertes au Comité international de la Croix-Rouge à l'occasion du 150e anniversaire de sa création.

Pour ne pas faillir à la tradition, la galerie Commons qui va bien.

Jet d’eau

Aujourd’hui 19 août, c’est la Journée mondiale de l’aide humanitaire.

Genève étant une ville à la pointe de l’humanitaire (HCR, CICR), les SIG, qui fournissent l’eau et l’électricité dans le canton, et font fonctionner le fameux jet d’eau, ont décidé de colorer celui-ci en rouge.

A la suite d’un article dans le quotidien de référence du canton, j’ai envoyé mon fidèle side-kick faire une photo dans l’après-midi. Mais il est rentré bredouille, la communication n’étant pas le fort des puissants qui nous gouvernent. En effet, l’illumination (puisqu’il s’agit d’une illumination) ne commençait qu’à la nuit tombée (ce qui est relativement logique, tous comptes faits). Qu’à cela ne tienne, nous convenons (mon side-kick et moi) d’un rendez-vous pour immortaliser ce moment après le coucher du soleil (20h29, si j’en crois l’éphéméride).

C’est après un repas à base de riz et de poissons crus que nous nous dirigeâmes, plein d’espoir, vers le jardin anglais et son horloge fleurie (chef d’oeuvre en péril selon le-dit quotidien de référence). Mais là, déception, désespoir et calamité ! De jet d’eau, point.

“Encore une réussite !”

Réfrénant les velléités de départ de mon fidèle side-kick, je l’obligeai à attendre, ne pouvant me convaincre qu’un tel journal (et le site officiel de l’exploitant) ait annoncé un évènement sans que celui-ci se déroule.

Et bien m’en a pris, puisque vers 21h, le jet d’eau apparut, d’abord blanc puis se teintant au fur et à mesure de rouge.

Journée mondiale de l'aide humanitaire - Genéve - 20130819 - Jet d'eau